Share Button

Cerf Porte-musc de Sibérie

 Siberian Musk Deer – (Linnaeus, 1758)

Description
Distribution et habitat

Biologie

Ecologie et Comportement

Statuts

Sous-espèces

Diaporama

Classification

Règne : Animal
Phylum : Chordés
Subphylum : Vertébrés
Classe : Mammifères
Sous-Classe : Placentaires
Ordre : Artiodactyla
Famille : Moschidae

 

Description

Poids 15-17 kg
Taille hauteur : 56 – 67 cm ; longueur : 86 – 100 cm

Caractéristiques Les cerfs porte-musc diffèrent nettement des autres cerfs : de longues pattes arrières bien musclées et des pattes avant courtes et fines, de sorte que l’animal à la croupe plus élevée que les épaules. Ils n’ont pas de bois. Le pelage change de couleur avec l’âge : chez les nouveaux-nés il est court, doux, brun foncé avec des tâches jaunâtres ou blanches. Lors du deuxième hiver, les jeunes muent dans leur manteau d’hiver, qui se compose de poils grossiers typique d’un adulte. Les tâches deviennent moins définies ou absentes.
Dimorphisme sexuel Le mâle a de fines canines extrêmement saillantes qui sortent de la bouche.
Adaptations particulières

Sexual dimorphism

Dimorphisme sexuel

Nocturnal

Animal nocturne

 

 

Distribution et habitat

View Map Cette espèce est largement présente dans la Fédération de Russie (Sibérie et de Extrême-Orient), l’extrême Est du Kazakhstan, le Nord-est et Nord-ouest de la Chine, la Mongolie, la République de Corée et la République populaire démocratique de Corée.

Ecozone : Paléarctique

Habitat terrestre

En général, les cerfs porte-musc se retrouvent dans des altitudes moyennes de taïga montagneuse (généralement pas au-dessus de 1600 m). En hiver, ils sont attirés par les pentes relativement abruptes couvertes de forêts de conifères. Leur habitat préféré est constitué par des affleurements rocheux qui offrent un abri contre les prédateurs. En été, ils passent la plupart de leur temps dans les vallées, autour des ruisseaux et près des champs où la végétation est grasse (zone où la taïga de conifères alternent avec la forêt mixte de feuillus). Ils évitent les forêts marécageuses.
Classification des habitats de l’UICN : Forêt (1.1 – 1.4) – Zone rocheuse (6)

Montane grasslands and shrublands

Prairies et broussailles de montagnes

Temperate coniferous forest

Forêts de conifères

Temperate grassland

Steppes herbacées, savanes et brousses tempérées

Flooded grasslands and savannas

Steppes et savanes inondées

Tundra

Toundra

Broadleaf forest

Forêts tempérées mixtes

Taïga

Taïga

Deserts and xeric shrublands

Déserts et broussailles xérophytes

 

 

Biologie

Longévité en milieu sauvage
15-20 ans
en captivité
3-4 ans
Reproduction Intervalle
une fois par an
Saison
novembre-décembre
Maturité sexuelle Mâle
15-17 mois
Femelle
15-17 mois
Gestation 185-195 jours
Portée Nombre de petits
1-3
Poids à la naissance
450-500 g
Sevrage
3-4 mois
Indépendance
2 ans
Particularités

Maternal care

Soins maternels

Stratégie de reproduction

Viviparous

Vivipare

Prédateurs connus Dhole (Cuon alpinus)
Lynx (Lynx lynx)
Glouton (Gulo gulo)
Zibeline (Martes zibellina)
Martre à gorge jaune (Martes flavigula)

 

 

Écologie et Comportement

Régime alimentaire Le cerf porte-musc consomme plus de 130 espèces végétales. En hiver, 70 % de son alimentation est composée de lichens. Il peut aussi manger jeunes pousses, aiguilles de conifères, feuilles, bourgeons et écorce d’arbre. En été, les plantes herbacées sont l’aliment principal.

Herbivorous

Herbivore

Mode de vie
Actif au crépuscule ou la nuit. Ce sont des animaux timides et furtifs.
Structure sociale
Les cerfs porte-musc vivent généralement seuls ou en groupe de deux ou trois individus (une mère et ses petits).
Comportement
Communication

Tactile sense

Tactile

Chemical communication

Chimique

Stratégie de survie

 

 

Statuts

Liste rouge IUCN des espèces menacées

redlist_logo

Vulnerable - VU - VulnérableAnnée : 2015 – Critères : A2d+3d+4d
Catégories et critères IUCN 3.1

Commerce international
Annexes I, II et III
Annexe 2
Évolution de la population
En diminution
Ou voir cette espèce en France ?

Liste non exhaustive

Si vous connaissez d’autres parcs animaliers français possédant cette espèce, merci de m’adresser un mail

Ø

 

 

Sous-espèces

5 sous-espèces géographiques reconnues :

M. m. moschiferus (Sibérie & Mongolie)
M. m. turovi (Extrême-Orient Russe)
M. m. arcticus (autour de la chaîne de montagnes Verkhoïansk en Sibérie orientale)
M. m. sachalinensis (île Sakhaline)
M. m. parvipes (Corée).

 

 

Diaporama

Previous Image
Next Image

info heading

info content


Vidéos

Vidéos

Photos

Photos

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Written on avril 10th, 2017 , Artiodactyla, Moschidae, Placentaires

Comments are closed.

Bienvenue dans le Monde des Mammifères is proudly powered by WordPress and the Theme Adventure by Eric Schwarz
Entries (RSS) and Comments (RSS).

Bienvenue dans le Monde des Mammifères