Share Button

Muscardin

 Hazel Dormouse, Common Dormouse – (Linnaeus, 1758)

Description
Distribution et habitat

Biologie

Ecologie et Comportement

Statuts

Sous-espèces

Diaporama

Classification

Règne : Animal
Phylum : Chordés
Subphylum : Vertébrés
Classe : Mammalia (Mammifères)
Sous-classe : Theria
Infra-classe : Eutheria (Placentaires)
Ordre : Rodentia
Sous-ordre : Sciuromorpha
Famille : Gliridae
Sous-famille : Leithiinae

 

Description

Poids 15-40 g
Taille Tête + corps : 65-80 mm
Queue : 60-80 mm
Caractéristiques Le pelage du muscardin est de couleur brun-orangé à brun-roux brillant avec une touche de noir sur le dos, tandis que le ventre présente une coloration plus claire. Des tâches blanches peuvent marquer le menton et la gorge. La queue du muscardin est velue sur toute la longueur. Elle peut être blanche chez certains individus. Il possède de grands yeux noirs, légèrement proéminents, caractéristique typique des Gliridés. Ses oreilles, peu velues, ne sont pas très grandes et bien dégagées du pelage. Son museau est garni de vibrisses de 25 à 30 mm qui lui servent d’organes tactiles la nuit. Le muscardin possède des membres préhensibles et des coussinets bien développés sur la face inférieure des pieds, lui permettant de s’agripper aux branches. Les doigts se terminent par de solides et courtes griffes.
Dimorphisme sexuel La distinction entre les femelles et les mâles est difficile.
Adaptations particulières

Adapted to climbing

Adapté à grimper

 

 

Distribution et habitat

View Map Le muscardin est présent en Europe et en Asie mineure du Nord (Turquie). En Europe continentale, il est assez répandu, bien qu’il soit absent de la péninsule ibérique, du sud-ouest de la France et du nord de la Fennoscandie et de la Russie. Il est également absent de l’est de l’Ukraine et du sud de la Russie. Des populations insulaires sont présentes dans le sud de la Grande-Bretagne, à Corfou et en Sicile. Dans les Alpes, il est présent jusqu’à 1 920 m.

Ecozone : Paléarctique

Hotspots de biodiversité

Bassin méditerranéen (14 – Bassin méditerranéen et Macaronésie : Canaries, Acores, Madère, Cap-Vert)
Iran-Anatolie (30 – Arménie, Azerbaïdjan, Turquie, Géorgie, Turkménistan, Iran et Irak)

Habitat terrestre Il est inféodé aux bois de feuillus ou mixtes, avec ronciers, taillis, buissons, fréquentant davantage les forêts feuillues caducifoliées tempérées.

Classification des habitats de l’UICN :

1. Forêt 1.4. tempérée

Broadleaf forest

Forêts tempérées mixtes

Temperate coniferous forest

Forêts de conifères

Taïga

Taïga

Temperate grassland

Prairies, savanes et brousses tempérées

Mediterranean forests, woodlands and scrub

Forêts et broussailles méditerranéennes

 

 

Biologie

Longévité en milieu sauvage
4 ans max.
en captivité
6 ans
Reproduction Nbr de portées/an
1-2
Saison de reproduction
01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12
Maturité sexuelle Mâle
1 an
Femelle
1 an
Gestation 23-26 jours
Portée Nombre de petits
3-9
Poids à la naissance
1-2 g
Sevrage
?
Indépendance
40 jours
Particularités

Maternal care

Soins maternels

Stratégie de reproduction

Helpless young

Altricial – Petits sans défense

Viviparous

Vivipare

Prédateurs connus Chouette effraie (Tyto alba)
Faucon lanier (Falco biarmicus)
Renard roux (Vulpes vulpes)
Sanglier (Sus scrofa)

 

 

Écologie et Comportement

Régime alimentaire Le muscardin se nourrit majoritairement de végétaux (feuilles, bourgeons, fleurs, baies, fruits…), notamment de noisettes dont il raffole. Il arrive aussi qu’il se nourrisse de matière animale (œufs, insectes…).
Herbivore (granivore)

Herbivorous

Herbivore

Mode de vie
Le Muscardin est un animal principalement nocturne, il peut cependant présenter des phases d’activité diurne. Ce petit rongeur construit deux types de nids. Le nid d’été, aérien de 6 à 15 cm de diamètre, construit dans les buissons ou les branches basses des arbres. C’est le nid d’élevage, plus facile à localiser que le nid d’hiver. Ce dernier est construit généralement au niveau du sol et dissimulé dans la litière, sous une souche ou une écorce. C’est dans ce nid qu’il va hiberner d’octobre à avril. Des périodes de torpeur peuvent être observées tous les mois de l’année.

Nocturnal

Nocturne

Arboreal locomotion

Arboricole

Structure sociale
Le mâle est territorial en période de reproduction. Les femelles, quant à elles, sont territoriales pendant l’élevage des jeunes. En dehors de ces périodes, les individus sont plutôt sociaux. Il est possible d’observer jusqu’à trois individus un même gîte.

Social

Social

Territorial

Territorial

Communication

Acoustic communication

Acoustique

Chemical communication

Chimique

Tactile sense

Tactile

Visual communication

Visuelle

Stratégie de survie

Hibernation

Hibernation

Torpor

Torpeur

Shedding body parts

Perte d’une partie du corps

 

 

Statuts

Liste rouge IUCN des espèces menacées

redlist_logo

Least concern - LC - Préoccupations mineuresAnnée : 2007

Commerce international
Annexes I, II et III
Ø
Évolution de la population
?
Ou voir cette espèce en France ?

Liste non exhaustive

Si vous connaissez d’autres parcs animaliers français possédant cette espèce, merci de m’adresser un mail

 

voir l’ensemble des parcs animaliers français

 

 

Sous-espèces

Ø

 

 

Diaporama

Previous Image
Next Image

info heading

info content

Vidéos

Vidéos

Photos

Photos

Enregistrer

Written on août 30th, 2020 , Gliridae, Leithiinae, Placentaires, Rodentia, Sciuromorpha

Comments are closed.

Bienvenue dans le Monde des Mammifères is proudly powered by WordPress and the Theme Adventure by Eric Schwarz
Entries (RSS) and Comments (RSS).

Bienvenue dans le Monde des Mammifères