Share Button

Ateles paniscus

Atèle ou singe-araignée noir

Guiana Spider Monkey, Red-faced Black Spider Monkey, Red-faced Spider Monkey, Black Spider Monkey – (Linnaeus, 1758)

Description
Distribution et habitat

Biologie

Ecologie et Comportement

Statuts

Sous-espèces

Diaporama

Classification

Règne : Animal
Phylum : Chordés
Subphylum : Vertébrés
Classe : Mammifères
Sous-Classe : Placentaires
Ordre : Primates
Sous-ordre : Haplorrhini
Infra-ordre : Simiiformes
Famille : Atelidae
Sous-famille : Atelinae

 

Description

Poids Mâle : 5.5 – 9.2 kg / Femelle : 6.5 – 11 kg
Taille Mâle : 52 – 58 cm / Femelle : 49 – 62 cm
Queue : Mâle : 72 – 85 cm / Femelle : 64 – 93 cm
Caractéristiques C’est le plus grand des singes-araignées ; il se distingue également par sa longue fourrure noire brillante. Comme les autres singes-araignées, il est grand et mince avec de longues pattes et une longue queue préhensile, qui est utilisée comme un cinquième membre. Le dessous de l’extrémité de la queue est dépourvu de poils, ses mains en forme de crochet et une épaule constituée d’une articulation mobile supplémentaire l’aident pour se balancer facilement sous les branches. La tête est assez petite avec un museau proéminent et la face presque nue est rouge ou rose. Les petits ont un visage plus sombre qui s’éclaircit progressivement avec l’âge.
Dimorphisme sexuel Les mâles sont légèrement plus grands que les femelles
Adaptations particulières

Arboreal locomotion

Arboricole

Adapted to climbing

Adapté à grimper

 

 

Distribution et habitat

Originaires d’Amérique du Sud, au nord du fleuve Amazone, ils sont trouvés au Brésil, en Guyane française, au Guyana et au Surinam. Des petites populations ont été étudiées au Pérou et en Bolivie.carte
Habitat Ces atèles peuvent être trouvés dans des habitats forestiers denses isolés des populations humaines. Ils passent la majorité de leur temps dans la canopée supérieure. L’habitat préféré comprend généralement les forêts avec des hauteurs de canopée supérieure à 25 m. Les habitats forestiers bordant les grands fleuves ont tendance à avoir une faible densité de population, probablement due à l’augmentation de la chasse dans ces endroits

Rainforest

Forêts sub/tropicales humides à feuilles caduques

Sub/tropical grasslands, savannas and shrublands

Prairies, savanes et brousses sub/tropicales

 

 

Biologie

 

Longévité en milieu sauvage
20 ans
en captivité
35-45 ans
Saison de reproduction L’accouplement a lieu une fois tous les 3 à 4 ans de mi-avril à juin au Surinam et aléatoirement dans les autres régions.
Maturité sexuelle Mâle
4-5 ans
Femelle
4-5 ans
Gestation 7,5 mois
Portée Nombre de petits
1-4
Poids à la naissance
450 g
Sevrage
25,5 mois
Indépendance
15-18 mois
Particularités

Maternal care

Soins maternels

Stratégie de reproduction

Polygynandrous

Polygynandrie

Viviparous

Vivipare

Helpless young

Altricial – Petits sans défense

Prédateurs connus jaguar (Panthera onca)
puma (Puma concolor)
ocelot (Leopardus pardalis)
margay (Leopardus wiedii)
aigle harpie (Harpia harpyja)
homme

 

 

Écologie et Comportement

Régime alimentaire Les Singes-araignée noirs préfèrent les fruits, qui sont abondants pendant la saison humide (janvier-avril) et représentent environ 85 % de leur alimentation. En conséquence, ils passent plus des trois quarts de leur temps dans la canopée supérieure à la recherche de baies charnues, de drupes, de gousses et de fruits composés. Ils mangent aussi des feuilles, des fleurs, des graines, des racines et des champignons. Pendant la saison sèche (juin et juillet), lorsque les fruits sont rares, ils ingèrent plus de fleurs et peuvent consommer du miel, du bois en décomposition ou l’écorce des arbres. Ils leur arrivent aussi de consommer des insectes tels que les termites et les chenilles.

Herbivorous

Herbivore

Seed dispersal

Dispersion des graines

Mode de vie
Le singe-araignée noir se nourrit pendant les deux heures après le réveil et avant d’aller dormir.
Structure sociale
Ces singes s’associent rarement avec d’autres espèces de primates, mais vivent dans de grands groupes de 20 à 30 individus. Pendant la journée, ils se divisent en sous-groupes pour se déplacer, se nourrir et se reposer. Pendant la saison sèche, la taille moyenne des sous-groupes est de 2-3 individus avec une femelle dominante. Pendant la saison humide, les groupes sont généralement constitués de deux femelles dominantes et jusqu’à neuf individus subordonnés.
Comportement

Territorial

Territorial

Social

Social

Communication

Acoustic communication

Acoustique

Chemical communication

Chimique

Tactile sense

Tactile

Visual communication

Visuelle

Stratégie de survie

Food storage

Stockage alimentaire

 

 

Statuts

Liste rouge IUCN des espèces menacées

Vulnerable - VU - VulnérableAnnée : 2008 – Critères : A2cd
Catégories et critères IUCN 3.1
Commerce international
Annexes I, II et III
Annexe 2
Évolution de la population
En diminution
Ou voir cette espèce en France ?

Liste non exhaustive

Si vous connaissez d’autres parcs animaliers français possédant cette espèce, merci de m’adresser un mail

La Vallée des singes 86700 Romagne

 

 

Sous-espèces

Aucune

 

 

Diaporama

Previous Image
Next Image

info heading

info content

Vidéos

Vidéos

Photos

 

Written on novembre 15th, 2015 , Atelidae, Atelinae, Haplorrhini, Placentaires, Primates, Simiiformes

Comments are closed.

Bienvenue dans le Monde des Mammifères is proudly powered by WordPress and the Theme Adventure by Eric Schwarz
Entries (RSS) and Comments (RSS).

Bienvenue dans le Monde des Mammifères