Share Button

Baleine bleue
Rorqual bleu

 Blue Whale – (Linnaeus, 1758)

Description
Distribution et habitat

Biologie

Ecologie et Comportement

Statuts

Sous-espèces

Diaporama

Classification

Règne : Animal
Phylum : Chordés
Subphylum : Vertébrés
Classe : Mammalia (Mammifères)
Sous-classe : Theria
Infra-classe : Eutheria (Placentaires)
Super-ordre : Cetartiodactyla
Ordre : Cetacea
Sous-ordre : Mysticeti
Famille : Balaenopteridae

 

Description

Poids 100 à 190 tonnes
Taille 20 à 35 m de long

Caractéristiques La baleine bleue est le plus gros des mammifères terrestres. Son corps est allongé et légèrement conique, avec la tête qui constitue moins d’un quart de la longueur totale du corps. Son rostre (partie supérieure de la tête) est très large et plat et presque en forme de U. Son corps est lisse et relativement exempt de parasites. Elles ont 55 à 68 sillons ventraux s’étendant de la mâchoire inférieure à proximité de l’ombilic. Leur couleur est bleu-gris avec des marbrures gris clair sur un fond sombre (ou avec des taches sombres sur un fond plus clair). Le dessous des nageoires peut être plus clair voire blanc, tandis que la face ventrale de la queue est sombre. La nageoire dorsale est petite et triangulaire ou falciforme et se trouve au trois quarts du corps. Elle mesure seulement 30 cm max., sa taille et sa forme étant très variables. Ses nageoires ventrale sont coniques et relativement courtes, environ 12% de la longueur totale du corps. La caudale est large et triangulaire. Le bord arrière est lisse avec une légère entaille médiane.

Dimorphisme sexuel Les femelles sont plus grandes que les mâles du même âge.
Adaptations particulières

Aquatic locomotion

Adapté à la nage

 

 

Distribution et habitat

View Map Elle vit dans toutes les eaux du globe sauf les eaux glaciales et les eaux des mers isolées ou fermées.

Ecozone : Ø

Hotspots de biodiversité

Ø

 Habitat marin La baleine bleue vit dans les océans, où elle se trouve le plus souvent le long du plateau continental et à proximité de la glace polaire. Elle se nourrit à la fois en surface et en profondeur, entreprenant des migrations verticales diurnes suivant le krill à des profondeurs d’au moins 100 mètres. Les migrations vers les pôles au printemps permettent à la baleine bleue de profiter de l’abondance des proies de l’été, alors que la migration vers les régions subtropicales de l’automne lui permet de réduire sa dépense énergétique pendant le jeûne, d’éviter d’être emprisonner par la glace et de se reproduire dans les eaux chaudes.

Classification des habitats de l’UICN :
9.1. Habitat marin néritique – Pélagique
10.1. Habitat marin océanique – Epipélagique (0-200 m)

Shallow seas

Mers peu profondes

Open ocean

Océans, zones pélagiques

 

 

Biologie

Longévité en milieu sauvage
80-90 ans
en captivité
Ø
Reproduction Portées/an
1 portée tous les 2-3 ans
Saison
Hiver
Maturité sexuelle Mâle
5 ans
Femelle
5 ans
Gestation 11-12 mois
Portée Nombre de petits
1
Poids à la naissance
3 tonnes
7-8 m
Sevrage
7-8 mois
Indépendance
2-3 ans
Particularités

Maternal care

Soins maternels

Stratégie de reproduction

Active at birth

Actif à la naissance

Viviparous

Vivipare

Prédateurs connus Homme

 

 

Écologie et Comportement

Régime alimentaire Comme toutes les baleines, elle se nourrit de krills et d’autres crustacés, de plancton et de petits poissons. Elle se nourrit à une profondeur supérieure à 100 m la journée et seulement en surface la nuit. La durée de plongée est généralement de 10 minutes durant la phase d’alimentation, bien que les plongées de 20 minutes soient communes.

Carnivorous

Carnivore

Mode de vie
Les baleines passent l’été dans les hautes latitudes, plus fraîches, où elles se nourrissent des eaux abondantes en krill ; elles passent l’hiver dans des eaux plus chaudes à des latitudes moins importantes, où elles se reproduisent et mettent bas. Au cours de la migration, elles ne s’alimentent quasiment pas et mobilisent près de la moitié de leurs réserves corporelles, qui représentent elles-mêmes 70 % de leur masse corporelle avant le départ. Dans les eaux tempérées où le krill est peu abondant, elles consomment jusqu’à dix fois moins de nourriture par jour. La migration vise principalement à faire naître le baleineau, qui n’a pas à la naissance une protection thermique aussi efficace que celle de l’adulte, dans des eaux suffisamment chaudes.

Nomadic

Nomade

Structure sociale
La baleine bleue vit généralement seule ou avec un autre individu. On ne sait pas si celles qui voyagent en paire restent ensemble pour de longues périodes ou si elles forment seulement des relations passagères. Dans des lieux dans lesquels on trouve une forte concentration de nourriture, on a pu voir jusqu’à 50 baleines bleues regroupées dans une aire réduite. Cependant, elles ne forment pas de grands groupes structurés comme on peut le voir chez d’autres espèces de baleines.
Communication

Acoustic communication

Acoustique

Stratégie de survie

Migration

Migration

 

 

Statuts

 

Liste rouge IUCN des espèces menacées

redlist_logo

Endangered - EN - En danger d'extinctionAnnée : 2008 – Critères v3.1 : EN A1abd

Commerce international
Annexes I, II et III
Annexe 1
Évolution de la population
En augmentation
Ou voir cette espèce en France ?

Liste non exhaustive

Si vous connaissez d’autres parcs animaliers français possédant cette espèce, merci de m’adresser un mail

Ø

 

 

Sous-espèces

Les scientifiques classent les populations de l’espèce en 3 ou 4 sous-espèces :
B. m. musculus, comprenant les populations du nord du Pacifique et de l’Atlantique,
B. m. intermedia, la baleine bleue de l’océan Antarctique,
B. m. brevicauda, également appelée baleine bleue pygmée et découverte dans l’océan Indien et le sud du Pacifique,
et la plus problématique B. m. indica, qui est également présente dans l’océan Indien et bien que décrite antérieurement pourrait être de la même sous-espèce que B. m. brevicauda.

 

 

Diaporama

Previous Image
Next Image

info heading

info content

Vidéos

Vidéos

Photos

Photos

Enregistrer

Written on octobre 14th, 2018 , Balaenopteridae, Cetacea, Mysticeti, Placentaires

Comments are closed.

Bienvenue dans le Monde des Mammifères is proudly powered by WordPress and the Theme Adventure by Eric Schwarz
Entries (RSS) and Comments (RSS).

Bienvenue dans le Monde des Mammifères