Share Button

Sarigue d’eau
Opossum aquatique

 Water Opossum, Yapok – (Zimmermann, 1780)

Description
Distribution et habitat

Biologie

Ecologie et Comportement

Statuts

Sous-espèces

Diaporama

Classification

Règne : Animal
Phylum : Chordés
Subphylum : Vertébrés
Classe : Mammalia (Mammifères)
Sous-classe : Theria
Infra-classe : Metatheria (Marsupiaux)
Ordre : Didelphimorphia
Famille : Didelphidae
Sous-famille : Didelphinae

 

Description

Poids 600-790 g
Taille 30-40 cm de long + 30-40 cm de queue
Caractéristiques Les opossums aquatiques sont de petits marsupiaux ressemblant à des rongeurs avec une courte fourrure grisâtre et marron. Leur queue, longue et mince, est utilisée comme gouvernail en nageant. Elle peut également être utilisée pour transporter ou manipuler des objets. Une autre caractéristique est la bande blanche unique au-dessus de leurs yeux et sous leur mâchoire inférieure. Les opossums aquatiques sont le seul marsupial aquatique existant et sont bien adaptés à leur habitat aquatique. Leur corps aérodynamique est recouvert d’un manteau hydrofuge qui améliore la flottabilité. Ils ont également de larges pattes postérieures palmées qu’ils utilisent pour se déplacer dans l’eau. Leurs pattes antérieures, en revanche, ne sont pas palmées mais se composent de longs doigts nus pour attraper les proies. Une autre adaptation aquatique de ces opossums est la présence d’une poche marsupiale étanche, essentielle à la survie de la progéniture qui reste dans la poche de la mère pendant les plongées.

Dimorphisme sexuel Les mâles sont plus grands que les femelles
Adaptations particulières

Aquatic locomotion

Adapté à la nage

Sexual dimorphism

Dimorphisme sexuel

 

 

Distribution et habitat

View Map L’espèce a une distribution disjointe, s’étendant du sud du Mexique, à travers l'Amérique centrale jusqu’en Colombie, au Venezuela, au nord du Guyana et de la Guyane française, au Surinam, à l’embouchure de l’Amazone au Brésil, en Équateur, au Pérou et en Bolivie et dans différentes régions du sud du Brésil, de l’est du Paraguay, du nord-est de l’Argentine et du nord de l’Uruguay.
Un travail de révision taxonomique est encore nécessaire pour démontrer si ces populations correspondent à une ou plusieurs espèces.
 

Ecozone : Néotropique

Hotspots de biodiversité

Pinaies et chênaies de la Sierra Madre (26 – Sud-ouest des États-Unis et Nord du Mexique)
Amérique centrale (2 – Du sud du Mexique au Panama)
Tumbes-Chocó-Magdalena (5 – Bande côtière entre le Panama et Nord du Pérou)
Andes tropicales (1 – Du Venezuela au nord-ouest de l’Argentine)
Cerrado (6 – Est du Brésil, Bolivie et Paraguay)
Forêt atlantique (4 – Sud-est du Brésil, Nord du Paraguay, extrême nord-est de l’Argentine)

Habitat Les opossums aquatiques se trouvent le plus souvent dans les habitats semi-aquatiques ou aquatiques, en particulier dans les cours d’eau douce et les lacs proches des côtes associés aux forêts tropicales ou subtropicales. Leur habitat préféré s’étend de 0 à 1860 m au-dessus du niveau de la mer.

Classification des habitats de l’UICN :
Forêt (1.6 sub/tropicale humide de basses plaines – 1.8 sub/tropicale marécageuse – 1.9 sub/tropicale humide de montagne)
Zones humides (intérieures) (5.1 rivières/ruisseaux/criques permanents (y compris cascades) – 5.4 marais, marécages, tourbières)

Habitat terrestre

Rainforest

Forêts sub/tropicales humides à feuilles caduques

Mangroves

Mangroves

Tropical coniferous forest

Forêts de conifères tropicales

Tropical dry forest

Forêts sub/tropicales sèches à feuilles caduques

Sub/tropical grasslands, savannas and shrublands

Prairies, savanes et brousses sub/tropicales

Flooded grasslands and savannas

Steppes et savanes inondées

Habitat aquatique d’eau douce

Bog

Tourbières

Rivers and streams

Rivières

Swamp

Marécages

Marsh

Marais

 

 

Biologie

Longévité en milieu sauvage
?
en captivité
3 ans
Reproduction Portées/an
2-3
Saison
variable géographiquement
Maturité sexuelle Mâle
10 mois
Femelle
10 mois
Gestation ?
Portée Nombre de petits
1-5 (4)
Poids à la naissance
?
Sevrage
?
Indépendance
45-60 jours
Particularités

Maternal care

Soins maternels

Stratégie de reproduction

Polygynandrous

Polygynandrie

Viviparous

Vivipare

Helpless young

Altricial – Petits sans défense

Prédateurs connus Buse à gros bec (Rupornis magnirostris) Aigles (Spizaetus spp.)

 

 

Écologie et Comportement

Régime alimentaire Carnivore et Omnivore
Nourriture animale
amphibiens, poissons, insectes, crustacés aquatiques
Nourriture végétale
feuilles, fruits, plantes aquatiques

Carnivorous

Carnivore

Mode de vie
Ils ont des tanières relativement élaborées qui descendent dans le sol à un angle de 45 °, avec un tunnel d’environ 0,6 m de long, de l’entrée à la zone de nidification. Les tanières sont construites juste au-dessus du niveau de l’eau à l’intérieur des berges et se trouvent dans des zones de couverture modérément denses et de forêts tropicales défrichées, souvent entre des racines d’arbres ou dans de petits trous adjacents à l’eau. Les terriers sont relativement grands et peuvent supporter de faibles niveaux d’eau. Des nids diurnes sont parfois construits près des tanières dans des zones de faible luminosité et sont utilisés comme lieux de repos ; ces nids sont situés sur le sol et sont composés de graminées et de feuilles.
Comme beaucoup de marsupiaux, Chironectes minimus est principalement nocturne. Cependant, il peut être observé dans la journée, à la recherche de nourriture par ex.
C’est un excellent nageur et plongeur. Bien que principalement terrestre, C. minimus est bien adapté à un mode de vie semi-aquatique. Contrairement à la plupart des espèces d’opossum, sa queue est essentielle à sa capacité de nage exceptionnelle. Il a également été observé utilisant sa queue épaisse et préhensile pour recueillir et collecter des objets.

Nocturnal

Nocturne

Structure sociale
Les individus sont typiquement non sociaux et solitaires. Les groupes familiaux se composent d’une femelle, d’un mâle et de leur progéniture, les plus grands groupes sont rares.
Communication

Chemical communication

Chimique

Stratégie de survie

 

 

Statuts

Liste rouge IUCN des espèces menacées

redlist_logo

Least concern - LC - Préoccupations mineuresAnnée : 2016

Commerce international
Annexes I, II et III
Ø
Évolution de la population
En diminution
Ou voir cette espèce en France ?

Liste non exhaustive

Si vous connaissez d’autres parcs animaliers français possédant cette espèce, merci de m’adresser un mail

Ø

 

 

Sous-espèces

Il y a 4 sous-espèces reconnues, chacune avec une aire géographique relativement distincte :
C. m. argyrodytes a la répartition la plus au nord et se trouve presque exclusivement dans le sud du Mexique (juste au nord d’Oaxaca), au Salvador et au Honduras.
La zone géographique de C. m. panamensis s’étend du sud de l'Amérique centrale jusqu’aux pays côtiers du nord-ouest de l’Amérique du Sud.
C. m. minimus peut être trouvé principalement dans le nord de l’Amérique du Sud, à travers le Venezuela, la Colombie et la Guyane.
Enfin, la distribution géographique de C. m. langsdorffi comprend le sud du Brésil, le Paraguay et le nord-est de l’Argentine.

 

 

Diaporama

Previous Image
Next Image

info heading

info content

Vidéos

Vidéos

Photos

Photos

 

Enregistrer

Written on avril 4th, 2018 , Didelphidae, Didelphimorphia, Didelphinae, Marsupiaux

Comments are closed.

Bienvenue dans le Monde des Mammifères is proudly powered by WordPress and the Theme Adventure by Eric Schwarz
Entries (RSS) and Comments (RSS).

Bienvenue dans le Monde des Mammifères