Share Button

Marmotte de l’île de Vancouver

 Vancouver Island Marmot – (Swarth, 1911)

 

Description
Distribution et habitat

Biologie

Ecologie et Comportement

Statuts

Sous-espèces

Diaporama

Classification

Règne : Animal
Phylum : Chordés
Subphylum : Vertébrés
Classe : Mammalia (Mammifères)
Sous-classe : Theria
Infra-classe : Eutheria (Placentaires)
Ordre : Rodentia
Sous-ordre : Sciuromorpha
Famille : Sciuridae
Sous-famille : Xerinae
Tribu : Marmotini

 

Description

Poids 3-7 kg selon le sexe et la période de l’année
Taille 65-70 cm
Caractéristiques La marmotte de l’île de Vancouver se distingue des autres marmottes par la coloration de son pelage. Les adultes sont de couleur brun chocolat foncé et ont des taches irrégulières caractéristiques de fourrure blanche sur la poitrine, le menton, le nez et le front. Les petits naissent d’un brun-noir uniforme qui devient brun-rougeâtre pendant les mois d’été. Comme cette espèce ne mue pas complètement chaque année, les juvéniles sont facilement identifiables par leur couleur rousse tachetée.
La tête est large et courte, avec des oreilles relativement courtes situées dorso-latéralement, légèrement en arrière des yeux. Ses pattes sont courtes et revêtues de griffes robustes. Les pattes antérieures ont 2 coussinets postérieurs et 3 coussinets antérieurs situés à la base des doigts, tandis que les pattes postérieures ont 2 coussinets postérieurs et 4 coussinets antérieurs à la base des doigts. Les coussinets postérieurs sont circulaires.
Dimorphisme sexuel Les mâles ont tendance à peser beaucoup plus que les femelles.
Adaptations particulières

Altitude tolerant

Adapté aux hautes altitudes

 

 

Distribution et habitat

View Map Cette marmotte est endémique à l’île de Vancouver en Colombie Britannique, sud-ouest du Canada. Grâce à de vastes programmes de reproduction en captivité et de réintroduction, cette espèce est maintenant rétablie dans 27 montagnes du sud, du centre et du nord de l’île de Vancouver.

Ecozone : Néarctique

Hotspots de biodiversité

Ø

Habitat terrestre Les marmottes de l’île de Vancouver se trouvent sur des crêtes montagneuses exposées au sud et à l’ouest qui sont exemptes d’arbres en raison des avalanches et de l’accumulation de neige pendant les mois d’hiver. Les pentes abruptes sans arbres permettent une fonte rapide des neiges au printemps, une bonne visibilité des prédateurs et d’excellents endroits où s’allonger pour la thermorégulation. Elles habitent également les résidus miniers et les prairies créées par les pistes de ski. On les trouve à des altitudes élevées, de 900 à 1450 m au-dessus du niveau de la mer.

Classification des habitats de l’UICN :
1.1. Forêt boréale
4.2. Prairie subarctique
6. Zones rocheuses (ex. falaises intérieures, sommets montagneux)

Temperate coniferous forest

Forêts de conifères

 

 

Biologie

Longévité en milieu sauvage
10 ans
en captivité
12 ans
Reproduction Portées/an
1
Saison
de début mai à juin
Maturité sexuelle Mâle
3 ans
Femelle
2-4 ans
Gestation 30-32 jours
Portée Nombre de petits
1-7
Poids à la naissance
?
Sevrage
30 jours
Indépendance
2-3 ans
Particularités

Maternal care

Soins maternels

Stratégie de reproduction

Helpless young

Altricial – Petits sans défense

Viviparous

Vivipare

Monogamous pairing

Couple monogame

Polygynous

Polygyne

Prédateurs connus Loup gris (Canis lupus)
Puma (Puma concolor)
Aigle royal (Aquila chrysaetos)
Pygargue à tête blanche (Haliaeetus leucocephalus)

 

 

Écologie et Comportement

Régime alimentaire Les marmottes de l’île de Vancouver se nourrissent principalement d’herbe et de plantes herbacées que l’on trouve dans les prairies subalpines.
Herbivore 40 %, granivore 30 %, frugivore 30 %

Herbivorous

Herbivore

Mode de vie
Les activités quotidiennes des marmottes de l’île de Vancouver comprennent la recherche de nourriture, la surveillance, le repos sur les rochers et les souches, l’interaction avec les congénères et le temps passé dans les terriers. L’alimentation a généralement lieu tôt le matin et le soir, le reste de la journée étant principalement consacré à la surveillance et au repos. Le temps passé dans le terrier pendant la journée est directement corrélé avec la température maximale quotidienne. Les zones utilisées pour le repos sont généralement exposées au soleil et offrent une bonne visibilité. Les terriers varient en taille et en utilisation, mais ont généralement une entrée de 30 à 45 cm de diamètre.
Les marmottes de l’île de Vancouver hibernent de la fin septembre à la fin avril dans des terriers profonds contenant une plus grande chambre remplie de litière végétale. Les colonies familiales hibernent ensemble.

Burrower

Fouisseur

Structure sociale
Les marmottes de l’île de Vancouver vivent dans de petites colonies familiales composées d’un mâle adulte, de 1 à 2 femelles adultes, d’un nombre variable de juvéniles et des jeunes de l’année. Chaque colonie contient en moyenne 3,6 individus. Les mâles sub-adultes se dispersent à l’âge de 2 et 3 ans. Les marmottes de l’île de Vancouver passent une grande partie de leur temps seules, à chercher de la nourriture et à se reposer indépendamment des autres marmottes. Elles passent moins de 40 % de leur temps à moins de 100 m des autres membres de la colonie. Les mâles adultes dominent les femelles adultes, suivis des femelles juvéniles. Les marmottes de l’île de Vancouver sont des marmottes territoriales qui marquent leur territoire avec des glandes odorantes situées sur leurs joues. La majorité du marquage olfactif est faite par les mâles adultes, bien que les femelles adultes marquent aussi.

Social

Social

Territorial

Territorial

Communication

Acoustic communication

Acoustique

Chemical communication

Chimique

Tactile sense

Tactile

Visual communication

Visuelle

Stratégie de survie

Hibernation

Hibernation

 

 

Statuts

 

Liste rouge IUCN des espèces menacées

redlist_logo

Critically endangered - CR - En danger critique d'extinctionAnnée : 2017 – Critères v3.1 : CR C1+2a(i)

Commerce international
Annexes I, II et III
Ø
Évolution de la population
En diminution
Ou voir cette espèce en France ?

Liste non exhaustive

Si vous connaissez d’autres parcs animaliers français possédant cette espèce, merci de m’adresser un mail

Ø

 

 

Sous-espèces

Ø

 

 

Diaporama

Previous Image
Next Image

info heading

info content

Vidéos

Vidéos

Photos

Photos

Enregistrer

Written on juin 23rd, 2019 , Placentaires, Rodentia, Sciuridae, Sciuromorpha, Xerinae

Comments are closed.

Bienvenue dans le Monde des Mammifères is proudly powered by WordPress and the Theme Adventure by Eric Schwarz
Entries (RSS) and Comments (RSS).

Bienvenue dans le Monde des Mammifères