Share Button

Narval

 Narwhal – (Linnaeus, 1758)

Description
Distribution et habitat

Biologie

Ecologie et Comportement

Statuts

Sous-espèces

Diaporama

Classification

Règne : Animal
Phylum : Chordés
Subphylum : Vertébrés
Classe : Mammalia (Mammifères)
Sous-classe : Theria
Infra-classe : Eutheria (Placentaires)
Super-ordre : Cetartiodactyla
Ordre : Cetacea
Sous-ordre : Odontoceti
Famille : Monodontidae

 

Description

Poids femelle
900 kg
mâle
1600 kg
Taille

femelle
jusqu’à 4,2 m
mâle
jusqu’à 4,7 m
Caractéristiques Le narval a une petite tête arrondie dotée d’une petite bouche ronde. Il a de petites nageoires pectorales recourbées vers le haut. Tout comme les autres baleines arctiques, il n’a pas de nageoires dorsales et possède une épaisse couche graisseuse vascularisée qui l’isole du froid. La couleur du narval varie selon son âge : à la naissance, il est bleu gris ou brun ; à l’âge juvénile, il sera bleu noir ; adulte, il sera noir. Ensuite, plus le narval vieillira, plus sa peau se couvrira de taches blanches au point de devenir presque blanche. On connaît le narval pour la longue défense d’ivoire en spirale, qui peut atteindre 3 m de long, qu’arbore le mâle (et parfois la femelle).

Dimorphisme sexuel oui
Adaptations particulières

Cold tolerant

Tolérant au froid

Aquatic locomotion

Adapté à la nage

Sexual dimorphism

Dimorphisme sexuel

 

 

Distribution et habitat

View Map Les narvals habitent principalement l’Arctique, y compris le nord-est du Canada, le nord du Groenland, le Svalbard et les eaux du nord de la Russie aussi loin à l’est que la mer de Sibérie orientale.

Ecozone : océan arctique

Hotspots de biodiversité

Ø

Habitat marin Le narval est le mammifère marin le plus septentrional car on ne le trouve que dans les eaux froides du cercle polaire arctique. Cependant, l’essentiel des populations vivent dans les baies de Hudson et de Baffin près des côtes dans des eaux peu profondes. Ces mêmes individus qui estivent habituellement dans le haut arctique canadien et à l’ouest du Groenland, hivernent dans le détroit de Davis situé plus au sud en haute mer. Les populations de narval sont en constants déplacements, autant pour anticiper la prise des glaces, que pour suivre les bancs de poissons.

Classification des habitats de l’UICN :

9. Zone néritique 9.1. pélagique
10. Zone océanique 10.1. épipélagique (0-200m)
10.2. mésopélagique (200-1000m)
10.3. bathypélagique (1000-4000m)

Open ocean

Océans, zones pélagiques

 

 

Biologie

Longévité en milieu sauvage
30-55 ans
en captivité
?
Reproduction Intervalle entre 2 portées
3 ans
Saison de reproduction
01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12
Maturité sexuelle Mâle
8-9 ans
Femelle
4-7 ans
Gestation 15 mois env.
Portée Nombre de petits
1
Poids à la naissance
80 kg et 1,50 m
Sevrage
1-2 ans
Indépendance
?
Particularités

Maternal care

Soins maternels

Stratégie de reproduction

Active at birth

Actif à la naissance

Polygynous

Polygyne

Viviparous

Vivipare

Prédateurs connus orque (Orcinus orca)
requin du Groenland (Somniosus microcephalus)
ours polaire (Ursus maritimus)
Homme

 

 

Écologie et Comportement

Régime alimentaire Le narval se nourrit de crustacés tels que les crevettes, les calmars, les pieuvres et les mollusques, mais également de poissons comme le flétan ou la morue.

Carnivorous

Carnivore

Mode de vie
Les narvals restent près de la banquise toute l’année. Des trous de respiration sont créés à travers les couches de glace grâce à des coups de tête, parfois par plusieurs animaux en même temps. Ils sont très bruyants, grinçant et cliquetant lorsqu’ils se déplacent. Comme beaucoup de cétacés, les narvals frappent leurs nageoires à la surface de l’eau, soulevant leurs défenses et leurs têtes hors de l’eau. On pense qu’ils migrent chaque année en très grands groupes, se déplaçant pour passer l’hiver parmi la banquise épaisse de l’Arctique.
Contrairement à l’été où il ne se nourrit pas beaucoup, il reconstitue ses réserves en automne et en hiver et peut plonger jusqu’à 800 m de profondeur pour chercher sa nourriture. Certaines plongées peuvent atteindre 1500 m lors desquelles le cétacé reste en apnée pendant plus de 25 mn dans l’obscurité la plus totale.
Structure sociale
Le narval est grégaire et se trouve généralement en groupes de 6 à 20 animaux, bien que la plupart des groupes comptent entre 3 et 8 individus. Ces groupes sont souvent répartis par sexe et les groupes de mâles « célibataires » sont courants. Les plus petits groupes se rassemblent généralement au moment de la migration en troupeaux de centaines et parfois de milliers d’individus.

Social

Social

Communication

Acoustic communication

Acoustique

Chemical communication

Chimique

Tactile sense

Tactile

Stratégie de survie

Migration

Migration

 

 

Statuts

 

Liste rouge IUCN des espèces menacées

redlist_logo

Least concern - LC - Préoccupations mineuresAnnée : 2017

Commerce international
Annexes I, II et III
Annexe 2
Évolution de la population
?
Ou voir cette espèce en France ?

Liste non exhaustive

Si vous connaissez d’autres parcs animaliers français possédant cette espèce, merci de m’adresser un mail

Ø

voir l’ensemble des parcs animaliers français

 

 

Sous-espèces

Leur distribution, leurs déplacements et leurs caractéristiques génétiques suggèrent l’existence d’environ 12 sous-populations.

 

 

Diaporama

Previous Image
Next Image

info heading

info content

Vidéos

Vidéos

Photos

Photos

Enregistrer

Written on mars 1st, 2020 , Cetacea, Monodontidae, Odontoceti, Placentaires

Comments are closed.

Bienvenue dans le Monde des Mammifères is proudly powered by WordPress and the Theme Adventure by Eric Schwarz
Entries (RSS) and Comments (RSS).

Bienvenue dans le Monde des Mammifères