Share Button

Loris lent

 Greater Slow Loris, Slow Loris, Sunda Slow Loris – (Boddaert, 1785)

Description
Distribution et habitat

Biologie

Ecologie et Comportement

Statuts

Sous-espèces

Diaporama

Classification

Règne : Animal
Phylum : Chordés
Subphylum : Vertébrés
Classe : Mammifères
Sous-Classe : Placentaires
Ordre : Primates
Sous-ordre : Strepsirrhini
Infra-Ordre : Lorisiformes
Famille : Lorisidae

 

Description

Poids 600 g à 1 kg
Taille 27 – 38 cm
Caractéristiques Cette espèce a une tête arrondie avec un museau court et un corps trapu. Leur fourrure est épaisse et laineuse et d’une grande variété de couleurs et de motifs. En règle générale, la couleur du dessus est gris-brun à brun-rouge. La couleur ventrale varie du blanc au gris. Il y a habituellement une bande sombre au milieu de la nuque et du dos, les yeux sont cerclés de noir et séparés par une ligne claire. Contrairement à de nombreux autres primates, toutes les espèces de loris ont une queue vestigiale.
Dimorphisme sexuel En général, il y a peu ou pas de dimorphisme sexuel chez cette espèce
Adaptations particulières

Adapted to climbing

Adapté à grimper

Camouflage

Camouflage

 

 

Distribution et habitat

View Map Le loris lent se trouve en Asie du Sud-Est. Son aire de répartition s’étend de la pointe sud de la Thaïlande, dans toute la péninsule malaise à l’Indonésie (Sumatra) et Singapour, et quelques-unes des îles voisines.

Ecozone : Indomalaise

Hotspots de biodiversité Indo-Burma (19 – Du Bangladesh à l’extrême sud-est de la Chine et du nord de la Birmanie au Sud de la Thaïlande)
Sundaland (16 – Péninsule Malaise, Singapour, Brunei, Bornéo, Sumatra, Java et Bali)
Philippines (18)
Habitat terrestre Ce primate se trouve principalement dans les forêts tropicales primaires et secondaires des plaines, jusqu’à des altitudes de 1300 m.

Classification des habitats de l’UICN : Forêt (1.6) – Habitat artificiel (14.3 – 14.4)

Rainforest

Forêts sub/tropicales humides à feuilles caduques

Mangroves

Mangroves

Montane grasslands and shrublands

Prairies et broussailles de montagnes

Tropical coniferous forest

Forêts de conifères tropicales

 

 

Biologie

Longévité en milieu sauvage
20 ans
en captivité
24 ans
Reproduction Intervalle
1 fois par an
Saison
tout au long de l’année
Maturité sexuelle Mâle
17-20 mois
Femelle
18-24 mois
Gestation 184 à 197 jours
Portée Nombre de petits
1
Poids à la naissance
50 g
Sevrage
3-6 mois
Indépendance
16-26 mois
Particularités

Maternal care

Soins maternels

Stratégie de reproduction

Viviparous

Vivipare

Helpless young

Altricial – Petits sans défense

Prédateurs connus Orang-outan de Bornéo (Pongo pygmaeus) Python réticulé (Broghammerus reticulatus)
Aigle huppé (Nisaetus cirrhatus)

 

 

Écologie et Comportement

Régime alimentaire Carnivore (insectivore) – Herbivore (frugivore, nectarivore) – Omnivore
Nourriture animale
œufs ; insectes ; arthropodes terrestres ; mollusques
Nourriture végétale
bois, écorce ou tiges ; fruits ; nectar ; sève ou autres fluides végétaux

Carnivorous

Carnivore

Herbivorous

Herbivore

Mode de vie
Comme leur nom l’indique, les loris lents se déplacent lentement dans les arbres. Parfois, ils peuvent se suspendre en-dessous d’une branche pendant de longs moments.

Nocturnal

Animal nocturne

Arboreal locomotion

Arboricole

Structure sociale
Les loris lents sont principalement solitaires, ne dépensant que 8 % de leur temps actif auprès d’autres individus.
Communication

Acoustic communication

Acoustique

Chemical communication

Chimique

Visual communication

Visuelle

Stratégie de survie

 

 

Statuts

Liste rouge IUCN des espèces menacées

redlist_logo

Vulnerable - VU - VulnérableAnnée : 2008 – Critères : A2cd
Catégories et critères IUCN 3.1

Commerce international
Annexes I, II et III
Annexe 1
Évolution de la population
En diminution
Ou voir cette espèce en France ?

Liste non exhaustive

Si vous connaissez d’autres parcs animaliers français possédant cette espèce, merci de m’adresser un mail

Ø

 

 

Sous-espèces

Ce taxon comprenait autrefois N. bengalensis, N. javanicus et N. menagensis comme sous-espèces. Une petite zone d’hybridation se trouve entre cette espèce et Nycticebus bengalensis dans le sud de la péninsule thaïlandaise.
Une nouvelle révision taxinomique peut s’avérer nécessaire (Lim et al., 2007, A. Nekaris, données non publiées). Certains auteurs considèrent la forme des îles Natuna comme une sous-espèce unique, N. c. Natunae (Chasen 1935, Indrawan et Rangkuti 2001).

Distribution of Slow Loris species. International Union for Conservation of Nature and Natural Resources (IUCN) classifies the Slow Loris into 5 species. Distribution of Pygmy Slow Loris (Nycticebus pygmaeus), Bengal Slow Loris (Nycticebus bengalensis), Sunda Slow Loris (Nycticebus coucang), Javan Slow Loris (Nycticebus javanicus), and Bornean Slow Loris (Nycticebus menagensis) are as demonstrated.

Distribution of Slow Loris species. International Union for Conservation of Nature and Natural Resources (IUCN) classifies the Slow Loris into 5 species. Distribution of Pygmy Slow Loris (Nycticebus pygmaeus), Bengal Slow Loris (Nycticebus bengalensis), Sunda Slow Loris (Nycticebus coucang), Javan Slow Loris (Nycticebus javanicus), and Bornean Slow Loris (Nycticebus menagensis) are as demonstrated.

 

 

Diaporama

Previous Image
Next Image

info heading

info content

Vidéos

Vidéos

Photos

Photos

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Written on juillet 23rd, 2017 , Lorisidae, Lorisiformes, Placentaires, Primates, Strepsirrhini

Comments are closed.

Bienvenue dans le Monde des Mammifères is proudly powered by WordPress and the Theme Adventure by Eric Schwarz
Entries (RSS) and Comments (RSS).

Bienvenue dans le Monde des Mammifères