Share Button

Orque ou Epaulard

 Killer Whale, Orca – (Linnaeus, 1758)

Description
Distribution et habitat

Biologie

Ecologie et Comportement

Statuts

Sous-espèces

Diaporama

Classification

Règne : Animal
Phylum : Chordés
Subphylum : Vertébrés
Classe : Mammalia (Mammifères)
Sous-classe : Theria
Infra-classe : Eutheria (Placentaires)
Super-ordre : Cetartiodactyla
Ordre : Cetacea
Sous-ordre : Odontoceti
Famille : Delphinidae

 

Description

Poids Mâle
5-7 tonnes
Femelle
2,5-4 tonnes
Taille Mâle
6,70-8,50 m (9,75 m max)
Femelle
5,50-7,30 m (8,40 m max)
Caractéristiques L’orque, également appelé épaulard, est probablement l’un des cétacés les plus reconnaissables. Surmonté d’un aileron dorsal noir pouvant atteindre 2 m, le corps puissant est noir sur la partie dorsale sauf derrière l’aileron où l’on trouve une tache grise en forme de selle, scindée en deux par l’épine dorsale. Le partie ventrale est totalement blanche depuis la mâchoire inférieure jusqu’aux reins où elle remonte, et une tache blanche orne la tête juste derrière et au-dessus de l’œil. Les nageoires pectorales et caudales sont larges et arrondies.
Dimorphisme sexuel Les mâles sont plus imposants que les femelles (30 % plus grand, 40 % plus lourd). L’aileron dorsal des mâles est plus large et plus haut que celui des femelles de presque 1 m. Il adopte une forme pointue et triangulaire, alors que celui des femelles est incurvé en forme de faux.
Adaptations particulières

Aquatic locomotion

Adapté à la nage

Animal culture

Culture

 

 

Distribution et habitat

View Map L’orque est présente dans toutes les mers et océans du globe, y compris dans les zones polaires arctique et antarctique. Au Canada, elle s’aventure dans les eaux de Terre Neuve et dans l’estuaire du fleuve Saint-Laurent.

Hotspots de biodiversité Ø
Habitat marin L’orque affectionne toutes les eaux côtières tempérées-froides. On la trouve également le long des banquises des deux pôles. Les épaulards, qui préfèrent généralement des profondeurs de 20 à 60 m, visitent aussi les eaux peu profondes le long des côtes ou plongent à 300 m à la recherche de nourriture.

Classification des habitats de l’UICN :
Habitat marin néritique (9.1 pélagique – 9.10 estuaires)
Habitat marin océanique (10.1 épipélagique 0-200 m)

Shallow seas

Mers peu profondes

Open ocean

Océans, zones pélagiques

 

 

Biologie

Longévité en milieu sauvage
femelle 60 ans (80-90 max)
mâle 40 ans (50-60 max)
en captivité
?
Reproduction Intervalle
tous les 3-10 ans
Saison
toute l’année
Maturité sexuelle Mâle
10-13 ans
Femelle
6-10 ans
Gestation 12-18 mois
Portée Nombre de petits
1
Poids à la naissance
180 kg et 2 m en moy.
Sevrage
12-24 mois
Indépendance
?
Particularités

Maternal care

Soins maternels

Stratégie de reproduction

Active at birth

Actif à la naissance

Co-operative breeding

Élevage coopératif

Viviparous

Vivipare

Polygynandrous

Polygynandrie

Prédateurs connus Homme

 

 

Écologie et Comportement

Régime alimentaire Carnivore (piscivore, molluscivore)
essentiellement constitué de poissons, de manchots et d’autres mammifères marins (lions de mer, otaries, phoques, marsouins, petites ou jeunes baleines, lamantins, dauphins).

Carnivorous

Carnivore

Stratégie de prédation

Pack hunter

En meute

Mode de vie
On distingue trois types d’orques bien définis :
– les orques nomades sont constamment en déplacement et silencieuses. Elles sont parfois solitaires ou en petits groupes de 2 à 7 individus.
– les orques résidentes reviennent à chaque période donnée dans la même zone, ce qui rend leur étude assez simple. Elles vivent en groupes de 5 à 50 individus dirigés par la doyenne des femelles.
– les orques offshore sont majoritairement ichtyophages et vivent en troupe de 30 à 60 individus.
Structure sociale
L’orque est un animal grégaire qui vit généralement en groupes familiaux mixtes plus ou moins importants menés par une femelle mature. Ces groupes dépendent de la typologie de l’animal (cf. ci-dessus).

Social

Social

Territorial

Territorial

Communication

Acoustic communication

Acoustique

Visual communication

Visuelle

Echolocation and ultrasound

Écholocation et Ultrason

Stratégie de survie

 

 

Statuts

Liste rouge IUCN des espèces menacées

redlist_logo

Data Deficient - DD - Données insuffisantesAnnée : 2017

Commerce international
Annexes I, II et III
Annexe 2
Évolution de la population
?
Ou voir cette espèce en France ?

Liste non exhaustive

Si vous connaissez d’autres parcs animaliers français possédant cette espèce, merci de m’adresser un mail

Marineland 06600 Antibes

 

 

Sous-espèces

Les orques sont divisées en 2 formes, la forme dite « Pacifique du Nord-Est » et la forme dite « Antarctique ». Chacune d’elles étant divisée en 3 types avec des attributs physiques caractéristiques et distincts.

Les formes du Pacifique du Nord-Est :
– Type « résident » : les orques sont de taille moyenne, la selle est dite ouverte : elle présente des pigments sombres. La tache blanche post-oculaire est de taille et forme variables.
– Type « migrateur » : l’aileron dorsal est très grand. La tache blanche post-oculaire horizontale est généralement de taille moyenne. Les pointes de la caudale sont parfois très recourbées, des lambeaux de peau muée y forment des mouchetures grises.
– Type « océanique » : les orques sont de taille plus petite, la selle est ouverte.

Les formes Antarctique (large de l’ouest de l’Amérique du Nord et autour de l'Antarctique) :
– Type « A » : c’est la forme probablement la plus répandue à travers le monde. Elle ne possède pas de cape, sa dorsale est sombre. La tache blanche post-oculaire horizontale est de taille moyenne.
– Type « B » : la cape est plus sombre et plus difficile à observer. La tache blanche post-oculaire est ovale. Les parties intérieures blanches peuvent parfois prendre parfois une teinte jaune orange.
– Type « C » : la tache blanche post-oculaire est étroite et oblique vers le bas. Les parties intérieures blanches peuvent également parfois prendre une teinte jaune orange.

 

 

Diaporama

Previous Image
Next Image

info heading

info content

Vidéos

Vidéos

Photos

Photos

 

Enregistrer

Written on avril 8th, 2018 , Cetacea, Delphinidae, Odontoceti, Placentaires

Comments are closed.

Bienvenue dans le Monde des Mammifères is proudly powered by WordPress and the Theme Adventure by Eric Schwarz
Entries (RSS) and Comments (RSS).

Bienvenue dans le Monde des Mammifères